Vente

5 étapes à suivre pour vendre son terrain rapidement

Beaucoup de raisons peuvent actuellement vous pousser à mettre votre terrain en vente. Le processus pourrait pourtant prendre beaucoup de temps. C’est pourquoi dans le but de vous aider, nous avons énuméré 5 étapes nécessaires pour réaliser une vente rapide et plus sécurisée.

1.      Déterminer le statut du terrain

Avant de commencer toute procédure pour vendre son terrain, la première chose à faire est de déterminer le type de parcelle que vous avez en votre possession. Le terrain est-il agricole ou constructible ? La valeur peut en effet dépendre de ce statut.

Connaître votre terrain ne nécessite pas forcément une expertise en la matière. Il suffit de vous rendre à la mairie et de consulter ces documents : le Plan local d’urbanisme (PLU) et le Plan d’occupation des Sols (POS). Cette étape est primordiale pour étudier si votre parcelle est constructible et si votre projet est envisageable. En surcroît, la mairie est la mieux placée pour vous mettre au courant des documents nécessaires pour la mise en vente.

2.      Mesurer le terrain à vendre

Pour déterminer le périmètre ainsi que l’étendue de votre terrain, la consultation d’un géomètre expert est nécessaire. Cette procédure est importante car il n’y a rien de mieux qu’une mesure précise prise par un expert pour rassurer l’acheteur. Le fait de borner le terrain est spécialement conseillé dans le cas où il est entouré par des propriétés privées. Dans ce cas, le géomètre expert pourrait aller jusqu’à demander l’avis de vos voisins. Les procédures sont plus faciles en cas de terrain indépendant. Cependant, si vous êtes débutant en matière de vente de terrain, visitez-le : https://www.vendre-un-terrain.be/ et découvrez le service d’un expert qui pourra vous aider dans la vente de votre terrain.

3.      Estimer la valeur du terrain

La valeur d’un terrain peut varier en fonction de plusieurs critères. La détermination du statut de votre terrain, par exemple, contribue énormément à la détermination de sa valeur. Il est évident que le coût d’un terrain constructible soit beaucoup plus élevé que celui qui est agricole. Ne vous inquiétez pas cependant, car le statut d’une parcelle peut changer au cours du temps.

D’autres caractéristiques peuvent également être étudiées pour déterminer la valeur de ce bien. Par exemple, il est bon de savoir si le terrain peut avoir accès à l’électricité, eau potable, etc. Pour assurer la rapidité ainsi que l’efficacité du travail, n’hésitez surtout pas à contacter des professionnels comme les agents immobiliers ou les spécialistes fonciers.

4.      Mettre le terrain en vente

L’étape suivante consiste à attirer l’attention des acheteurs sur votre terrain. Pour cela, vous devez mettre en avant les éléments qui ont contribué à la mise en valeur de votre terrain. Il pourrait s’agir du fait que l’acheteur peut avoir accès à la voie publique, ou du fait qu’il ait plusieurs possibilités de construction sur le terrain. Vous pouvez également envisager quelques travaux pour qu’il soit plus captivant.

Toujours dans un concept de rapidité, vous avez la possibilité de consulter une agence immobilière pour qu’il vous accompagne dans cette procédure. Vous avez également la possibilité de publier des annonces dans les journaux ou autres médias. Toutefois, n’oubliez pas de réunir les dossiers de vente tels que le procès-verbal de bornage, titres de propriété, etc.

5.      Conclure la vente du terrain

Les documents prêts, l’acheteur décidé, la chose à faire serait de conclure la vente. Dans ce cas, vous devez signer un avant-contrat de vente avec l’acheteur. Ces documents devraient contenir le maximum d’informations et de dossiers utiles au client. Il s’agit notamment d’un permis de construire ou autre dossier. La transaction devra se faire devant le notaire pour mettre en valeur la vente effectuée.